Chiot, le test de Campbell

Ce test a été mis au point par le psychologue William CAMPBELL pour prévoir les tendances comportementales des chiots.

Ce test ne fait pas l’unanimité des éleveurs mais il a quand même valeur de référence pour un chiot dont on aimerait avoir une base de son futur comportement. CAMPBELL a testé sur plusieurs races et lorsque les chiots ont environs 4 à 5 semaines et avant 7 semaines.  Il faut consacrer environ 30 minutes pour faire le test. Faire le test dans un lieu clos, à l’abri de tout bruit et inconnu du chiot. Idéalement dans une grande pièce ou éventuellement à l’extérieur à l’abri des regards d’autres personnes autre que vous et l’éleveur.

Qui doit exécuter le test

Le futur propriétaire du chiot et personne d’autre. Si ce test est par exemple exécute par l’éleveur. Il donnera des résultats complètement différents qui pourront lui servir dans ses jugements personnels mais qui ne seront d’aucune utilité pour le futur acquéreur.

Ainsi, si l’éleveur vous dit qu’il a déjà soumis la portée au test. Demande lui gentiment l’autorisation de le refaire vous-même.

Déroulement du test
Vous devez prendre vous-même chaque chiot et le conduire séparément dans la zone réservée au test. Vous ne devez pas parler aux chiots, ni les encourager, ni les caresser, sauf si ce type d’attitude est explicitement recommandé par le test.

Si un chiot fait ses besoins pendant le test, ignorez la chose et ne nettoyez l’endroit que quand le chiot est parti.

Le test est divisé en cinq parties : avant de l’effectuer, vous devez préparer un tableau de classement identique à celui qui est reporté sur les pages suivantes, en identifiant les chiots par des lettres différentes (A. B. C. D, etc.).

Première partie : attraction sociale

Posez délicatement le chiot au centre de la zone de test et éloignez-vous de quelques mètres dans la direction opposée à celle de la porte ou de la grille. Accroupissez-vous et tapez doucement dans vos mains pour attirer le chiot. Notez, sur le tableau la rapidité avec laquelle le chiot accourt, la position de sa queue (haute ou basse), et l’attitude qu’il adopte une fois qu’il vous a rejoint.

Deuxième partie : aptitude à suivre

Partez d’un point situé a proximité du chiot et , après vous être assuré qu’il est en train de vous regarder, éloignez vous de lui en marchant normalement. Inscrivez sur le tableau la rapidité avec laquelle le chiot vous suit (ou s’il ne vous suit pas) ainsi que l’attitude qu’il adopte.

Troisième partie : réponse à la contrainte

Accroupissez-vous, retournez délicatement le chiot sur le dos et maintenez-le dans cette position pendant 30 secondes environ en laissant votre main sur sa poitrine. Notez ses réactions dans la case correspondante du tableau.

Quatrième partie : dominance sociale

Baissez-vous et caressez doucement le chiot en partant de la tête et en continuant par le cou et !e dos. Inscrivez ses réactions dans la bonne case du tableau. Si !e chiot a des réactions ambiguës, s’il essaie de jouer ou de prendre la direction des opérations, continuez à le caresser jusqu’à ce que son comportement puisse être clairement interprété et classifié.

Cinquième partie : dominance par élévation

Penchez-vous vers le chiot, attrapez-le sous le ventre en croisant vos doigts, les paumes des mains vers le haut. Soulevez-le légèrement du sol et maintenez le ainsi pendant 30 secondes environ. Inscrivez sur le tableau la rapidité avec laquelle il accepte (ou s’il n’accepte pas) cette situation sur laquelle il n’exerce aucun contrôle et le place sous le pouvoir absolu de l’homme.

FICHES DE CLASSEMENT

CHIOT A
ATTRACTION  SOCIALE Noter le comportement selon grille dessous
  • Vient immédiatement
  • Queue Haute
  • Vous saute Dessus
  • Vous mordille les mains
  • td
  • Vient immédiatement
  • Queue Haute
  • Vous gratte les mains avec ses pattes
  • d
  • Vient immédiatement
  • Queue Basse
  • s
  • Vient mais hésite
  • Queue Basse
  • ts
  • Ne vient pas du tout
  • i
APTITUDE A SUIVRE Noter le comportement selon grille dessous
  • Vous suit immédiatement
  • Queue Haute
  • Vient entre vos pieds
  • Vous mordille les pieds
  • td
  • Vous suit immédiatement
  • Queue Haute
  • Vient entre vos pieds
  • d
  • Vous suit immédiatement
  • Queue Haute
  • s
  • Vous suit en hésitant
  • Queue Haute
  • ts
  • Ne vous suit pas ou s’en va
  • i
RÉPONSE A LA CONTRAINTE Noter le comportement selon grille dessous
  • Se rebelle violemment
  • Se débat
  • Mord
  • td
  • Se rebelle violemment
  • Se débat
  • d
  • Se rebelle puis se calme
  • s
  • Ne se rebelle pas 
  •  lèche les mains
  • ts
DOMINANCE SOCIALE Noter le comportement selon grille dessous
  • Il vous saute dessus
  • Il vous gratte avec les pattes
  • Mord
  • Gronde
  • td
  • Il vous saute dessus
  • Il vous gratte avec les pattes
  • d
  • Se retourne 
  • Il vous lèche les mains
  • ts
  • S’en va et reste éloigné
  • i
DOMINANCE PAR ÉLÉVATION Noter le comportement selon grille dessous
  • Se rebelle violemment
  • Gronde
  • Mord
  • td
  • Se rebelle violemment
  • d
  • Se rebelle 
  • puis se calme
  • Il vous lèche les Mains
  • s
  • Ne se rebelle pas et vous lèche les mains
  • ts

Ensuite faire le Total des résultats obtenus sachant que :

  • td = Très dominant
  • d = Dominant
  • s = Soumis
  • ts = Très soumis
  • i = Inhibé

INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS

Deux réponses TD ou plus. avec des réponses D dans d’autres parties du test

Ces chiots ont tendance à réagir d’une façon dominante et agressive et pourraient même mordre s’ils sont traités sans ménagement. Ils ne conviennent pas à des enfants ou à des personnes âgées. Le cadre idéal pour eux est celui d’un foyer composé de personnes adultes vivant dans une atmosphère tranquille et ayant choisi des méthodes d’éducation strictes sans être brutales. La cohabitation avec d’autres animaux risque d’être difficile, à moins qu’il s’agisse de chiens du sexe opposé.

Trois réponses D ou plus

Ces chiots ont tendance à dominer et à se distinguer, sans toutefois atteindre les excès des « TD » :

un dressage doux et cohérent peut les amener à un apprentissage rapide. Ils ne sont pas recommandés dans les familles ou vivent déjà des enfants en bas âge ou d’autres chiens du même sexe.

Trois réponses S ou plus

Ces chiots peuvent s’adapter partout, même s’il v a des enfants ou des personnes âgées. Leur degré élevé de docilité et de soumission ne les empêche pas de se rendre utiles comme chiens de garde ou de défense après un dressage adapté.

Deux réponses TS ou plus, surtout s’il y a aussi des réponses I

Ces chiots, extrêmement soumis, devront recevoir beaucoup de douceur et de gratifications pour avoir confiance en eux et parvenir à s’adapter le mieux possible au milieu humain. Ils peuvent cohabiter avec des enfants « responsables ». Ils ne mordront que par autodéfense ou en cas de très grave danger.

Deux réponses I ou plus, surtout si l’une de celles-ci concerne l’épreuve de dominance sociale

Ces chiots seront difficiles à socialiser et à dresser, a moins d’utiliser des techniques particulières.

S il y a également des réponses « TD » ou « D », ils pourront mordre en cas de peur ou de stress. S’il y a des réponses « TS » et « S ». ils auront tendance au contraire a fuir en situations de stress.

Ces chiots sont déconseillés pour les enfants en bas age.

DES EXERCICES COMPLÉMENTAIRES

De tels exercices ont pour but d’affiner les conclusions tirées des  tests précédents.

1. Si possible, mettre le chiot en présence de chiens adultes calmes et équilibrés

S’il recherche le contact et se met en position de soumission (en offrant son ventre, couché sur le dos), l’animal est « bien dans sa peau » au sein de la société canine, et il est permis de penser qu’il en sera de même dans la famille des hommes.

Si, au contraire, il refuse toute autorité extérieure, des problèmes de dominance risquent de se poser. S’il évite tout contact, des difficultés comportementales inhérentes à la peur et à la timidité sont a prévoir.

2. Lâcher le chien dans un environnement qui lui est inconnu et noter ses réactions

. Le chiot extraverti crie, aboie, se promène (bonne réaction).

. Le chiot timide, inhibé, pour sa part. Reste sur place, tremble, pleure

. Le lymphatique rampe modérément.

. L’indépendant flaire à droite et à gauche.

. Le soumis cherche une présence rassurante.

3. Observer les réactions du chiot aux bruits (sifflets, claquements de mains)

Deux autres tests mentionnés par le professeur Queinnec sont souvent utilisés par les éleveurs et les vétérinaires:

4. Le test du miroir

Il consiste à placer le chien âgé de moins de trois mois devant une glace.

• Si le chiot reste immobile, il est équilibré mais plutôt hardi et dominant.

. S’il s’approche, puis recule, manifestant à la fois de l’intérêt et de la réserve, il est tendre et gentil.

• S’il grogne on s’enfuit, il est craintif et peu sociable.

5. Le test du jouet téléguidé

• S’il saute dessus, le chiot est de nature plutôt agressive.

• S’il l’ignore, c’est un indépendant.

• S’il va se cacher, c’est un peureux.

• Enfin, s’il s’intéresse au jouet, tout en prenant soin de l’éviter quand celui-ci se dirige vers lui, c’est un chiot bien équilibré.

UNE INDICATION ET NON UNE GARANTIE

Les tests de Campbell, sérieux certes, ne sauraient être interprétés comme une « vérité scientifique ». Les réactions différentes des chiots permettent seulement de déterminer les tendances caractérielles de chacun. Le futur maître peut ainsi sélectionner, dans une portée, l’animal qui semble correspondre le mieux à sa personnalité ou à l’utilisation qu’il veut en faire (chien de garde, de défense ou de compagnie). Mais ces tests n’ont de valeur que dans un contexte donné et ponctuel. Car le comportement du chien pourra être largement influencé, voire modifié, dans les années ultérieures par son mode de vie et son éducation. Ainsi, un chien dit socialisé  d’après les tests peut par la suite se révéler agressif pour des raisons multiples mais souvent d’ordre relationnel : maître tyrannique. Chien seul toute la journée, etc.

C’est pourquoi, les tests de Campbell ne doivent en aucun cas constituer un argument de vente. Ils sont à considérer comme un guide pour l’éducation du chien que l’on s’est choisi comme compagnon.

Please follow and like us: